Atelier Design et société

Atelier Design et société

L’île du savoir en collaboration avec le Groupe Design et société de l’École de design industriel de l’Université de Montréal,  a invité des étudiants en troisième année du baccalauréat au cours de design et société à explorer la thématique : « Les jeunes et la science».

Dans cette perspective, l’objectif pratique de l’atelier a été de se pencher sur les fossés qui séparent les jeunes du milieu des sciences et des technologies. Ils se sont intéressés à l’image que les jeunes se font de cet univers; aux leviers en mesure de faciliter l’enseignement de la science à cette catégorie de la population; aux dispositions et aux dispositifs accessibles pour guider les jeunes sur la voie des carrières scientifiques; aux moyens de faire la promotion de la science et de la technologie tout au long de l’année dans le milieu scolaire.

 

Durant toute une session, ces designers de troisième année du baccalauréat se sont lancés dans un travail d’observation en visitant les écoles secondaires montréalaises, Saint-Laurent et Saint-Luc, afin de répondre à l’objectif initial. Des entrevues avec des enseignants et des conseillers d’orientation ainsi que des sondages auprès des élèves ont été réalisés par le biais d’activités interactives et de séances de prototypage.

Au terme de leur session universitaire, les projets qui ont été élaborés par chacune des équipes, composées de trois étudiants, sont les suivants:

Réduire le fossé générationnel prend la forme de rencontres entre des élèves de 3esecondaire et des cégépiens afin de démystifier la vie étudiante au niveau collégial, éveiller la curiosité des jeunes face aux études collégiales et les informer des possibilités qui leur sont offertes.

 

La Trousse de reporter est un outil pédagogique pour amener les jeunes à fréquenter les musées scientifiques de Montréal. Avec leur carnet de reporter adapté, une carte de presse, un outil de montage vidéo, des instructions accessibles en ligne et un service de partage d’informations, les élèves sont amenés à réaliser de courts reportages sur des activités ou des événements qui se rapportent à l’univers de la science.

 

La ville comme musée savant utilise l’environnement quotidien comme lieu de manifestation concrète de la science. Par des installations signalétiques ludiques et stimulantes, les S&T présentes dans l’environnement quotidien deviennent visibles et intelligibles, tout en démystifiant les concepts scientifiques vus à l’école.

 

Commencer le cours du bon pied, c’est la création de liens entre l’actualité et l’univers scientifique, afin d’aider les enseignants à établir un climat propice à l’apprentissage de matières nouvelles. À l’aide d’une affiche, qui illustre de manière stimulante les univers de la science explorés en classe, les élèves sont amenés à s’engager dans un débat sur les liens les plus forts et les plus pertinents entre la nouvelle et les rapports établis avec les concepts scientifiques.

 

La tablette électronique comme outil pédagogique repense les modalités d’enseignement en fonction de l’élève et de son développement cognitif. La création d’une application pour les tablettes numériques permet de reconfigurer les modes de communication et d’améliorer les capacités organisationnelles des adolescents.